les fraudes aux virements : Quels modes utilisés par les escrocs ?

les fraudes aux virements : Quels modes utilisés par les escrocs ?

Le virement et le prélèvement sont largement utilisés par les professionnels. Ils font l’objet de beaucoup moins de fraude en comparaison de la carte bancaire et du chèque. 

Toutefois, avec le développement de la banque en ligne et la sophistication des techniques de manipulation, des fraudes se font jour sur les opérations de virement.

Avec 267 millions d’€ fraudés en 2020, cette fraude ne représente que 21% du montant total des fraudes aux moyens de paiement. Toutefois le nombre de cas de fraude au virement a fortement progressé en 2020, avec près de 36 000 opérations frauduleuses. Cela reste maîtrisé au regard des montants échangés par virement qui représentent près de 90 % des paiements en montant. 
La particularité de la fraude sur le virement est qu’elle touche non seulement les particuliers, mais aussi les entreprises et les administrations. 
Si elle reste rare, elle peut entraîner des préjudices financiers importants avec des montants unitaires de fraude très élevés : le montant moyen d’un virement frauduleux est proche de 7 500 euros.

Par ailleurs, les cas de fraude au prélèvement sont quasiment inexistants. Avec seulement 2 millions d’euros de fraude en 2020, c’est l’instrument de paiement qui affiche le taux de fraude le plus faible.

En ce qui concerne le virement, trois modes opératoires sont principalement utilisés par les escrocs :

1 - la fraude par usurpation

Il s'agit d'un mode de fraude par usurpation des outils utilisés pour passer les ordres de virement, principalement internet et les applications mobiles. 
Comme pour la fraude au  paiement par carte sur Internet, l'escrocs récupère par phishing ou piratage les identifiants de banque en ligne de sa victime pour ensuite émettre des virements à son profit. 
La victime peut aussi bien être une entreprise qu’un particulier.

2 - la fraude au président

Ce deuxième mode de fraude aux virement est basé sur l’ingénierie sociale, il concerne spécifiquement
le monde de l’entreprise. 
Dans la fraude dite « fraude au président », en usurpant l’identité d’un supérieur hiérarchique, l'escrocs contacte le service comptable d’une entreprise à un moment de moindre disponibilité (clôture comptable, congés…). Pour tromper sa victime, l'escrocs s’appuie sur des informations tout à fait crédibles (par exemple sur un contrat, ou un règlement en attente) et demande au service comptable d’effectuer en urgence un virement à destination d’un nouveau partenaire. L'escrocs exerce une pression psychologique intense auprès de son interlocuteur jusqu’à ce que le transfert soit effectué.

3 - Le faux fournisseur

Un troisième mode de fraude aux virement s’est développé ces dernières années, appelé la fraude au « faux fournisseur ». Il consiste à détourner le processus de facturation du fournisseur d’une entreprise. Le fraudeur intercepte les factures du fournisseur, joint à cette facture un courrier informant l’entreprise d’un changement de coordonnées bancaires, en substituant son relevé d’identité bancaire à celui du fournisseur légitime.

Voici les modes de fraudes aux virement principalement utilisé par les escrocs et que vous devez etres en mesure d'identifier les signes de fraudes, avec une sécurisation de vos cordonnés bancaires et une vérification doube (un double check) avant de faire un virement vous permet d'éviter d'etres une victime de fraude au virement.

Commentaires

Formulaire de contact

Envoyer